Archives de l’auteur : Gerard LONG

Projet de construction sur le site de La Poste ch. de Palama

Historique :

le 20/11/2019, nous sommes alertés par des élus municipaux Gombertois qu’un rapport doit être présenté au conseil municipal du 25/11/19 validant un échange de terrain entre la Ville et un promoteur afin de permettre la réalisation d’un projet immobilier de 38 logements en lieu et place de la Poste de Château-Gombert.

Ce projet de type R+3 est en contradiction avec le prochain PLUi devant être voté en décembre 2019 par la Métropole. En effet la zone de Château Gombert ne pourra plus avoir de construction supérieure à R+2.

De plus l’avenir du bureau de poste risque d’être compromis par cette réalisation.

plan façade sud et est

plan façade nord

Un courrier a été immédiatement adressé au Maire de Marseille  exposant les craintes sur le devenir de notre secteur et demandant le retrait de ce rapport.

Le  rapport a été  retiré de l’ordre du jour du conseil municipal. Nous pensions,  naïvement, avoir été écoutés par le Maire de Marseille et obtenu l’enterrement du projet tout au moins la nécessité de le modifier.

Dés le lendemain, le propriétaire du terrain émet le souhait de nous rencontrer. le CIQ rencontre celui-ci le 12 décembre afin d’avoir une présentation du projet.

M. Pichon, propriétaire du terrain nous indique :

  • que La Poste lui a cédé le terrain et le bâtiment il y a 3 ans et qu’elle est devenue locataire du local en rez de chaussée.
  • qu’il travaille depuis plusieurs mois sur un projet de construction de 38 logements sur 4 niveaux (R+3), 54 places de parking en sous sol et un local commercial de 230 m²,
  • il nous montre les plans, nous indique avoir obtenu le permis de construire le 21 novembre 2019 et que l’affichage du permis est réalisé ce jour. Nous apprenons donc, qu’il n’est pas nécessaire de disposer de la surface du terrain pour obtenir un permis. Il ne sera réalisable que lorsque la totalité de surface sera acquise.

Notre surprise est grande lorsque nous constatons la suppression du parking situé devant le bureau de Poste, le volume et la hauteur de l’immeuble (12,6 m + la hauteur de toiture soit prés de 15 m pour le point le plus haut). Il nous assure que La Poste restera locataire du local et que rien ne peut être modifié dans le projet hormis quelques aménagements de surface pour nous « faire plaisir ».

La Poste devra occuper un lieu provisoire durant les travaux, lieu pas encore fixé à ce jour.

Nous décidons d’étudier le permis sachant  que nous disposons de 2 mois pour engager une action.

Après étude du projet, où effectivement tout semble conforme au PLU en vigueur à la date de signature du permis,  celui-ci présente un fort impact négatif sur le village sur plusieurs points.

Nous adressons dans un premier temps un recours gracieux auprès du maire de Marseille portant sur :

  • Le fait que le promoteur ne dispose pas de la surface requise pour le projet,
  • La suppression des places de parking et son impact sur la vie économique du village,
  • L’impact visuel sur les vues traditionnelles du village,
  • La non-conformité avec le nouveau PLUi voté par la métropole le 19 décembre 2019,
  • L’incertitude de voir la Poste resté dans ce local du fait de la modification des lieux (plus de cour privée et fermée, un seul accès, etc…)

Courrier recours

C’est au moment de l’envoi de ce recours, que nous apprenons que le rapport retiré en novembre est remis à l’ordre du jour du dernier conseil municipal de la mandature, soit le 27 janvier 2020.

Nous adressons un nouveau courrier au Maire demandant le retrait du rapport.

Courrier mairie 2

Nous adressons à tous les conseillers municipaux un courriel leur demandant de ne pas voter le rapport lors de la séance du conseil du 27 janvier 2020.

Courriel conseillers

Il faut également rappeler qu’en février 2019, nous avions demandé, au nom de l’ensemble des CIQ de Château-Gombert à Mr Gaudin Maire de Marseille et Mme Vassal Présidente de la Métropole d’utiliser la possibilité que la loi leur donnait de surseoir à statuer sur les permis conformes au PLU en vigueur mais non conformes au futur PLUI. 

Ces courriers sont restés à ce jour sans réponse.

Courrier 02/2019 Ville de Marseille

Courrier 02/2019 Métropole

Le 27 janvier 2020, lors de la séance du Conseil Municipal, malgré les interventions d’élus lors de la présentation de ce rapport

Intervention Mme D’Angio (vidéo)

Intervention Mme Masse (vidéo)

Intervention Mr Mari (vidéo)

et après les réponses de du Maire de Marseille et de la Conseillère Municipale en charge de l’urbanisme, Mme Caradec (dont les arguments développés ne peuvent nous satisfaire)

Réponses M. Gaudin et Mme Caradec (vidéo)

le rapport est adopté, tous les conseillers de la majorité municipale ayant voté pour ce rapport.

Une bataille semble perdue pour l’instant, mais il nous reste certaines possibilités ;

Le recours gracieux est toujours en attente de réponse, notre argumentation restant valable. Un recours administratif auprès du Préfet des Bouches du Rhône a été exercé par Christophe et Florence Masse sur la validité juridique de ce rapport.

Une pétition a été lancée : signer la pétition

A suivre…………….

Communiqué du CIQ de Château-Gombert

Vous êtes nombreux à vous interroger suite à l’affichage sur les grilles de la Poste du chemin de Palama d’un permis de construire délivré le 21 novembre 2019. Il s’agirait de la construction de 37 logements et d’un local commercial dans un bâtiment R + 3.

Suite à notre intervention, un rapport qui aurait permis au promoteur de racheter des terrains à la Ville de Marseille afin de disposer de la surface nécessaire à la réalisation de son projet, a été annulé lors du Conseil municipal du 25 novembre. Toutefois, nous ne savions pas que le permis avait déjà été signé par Mme Caradec, adjointe à l’urbanisme de la Ville de Marseille.

Nous avons demandé, par courrier recommandé, à l’adjointe au maire en charge de l’urbanisme d’annuler ce permis car celui-ci est non conforme au nouveau PLUI voté le 19 décembre par la Métropole Aix-Marseille.

On peut légitimement s’interroger sur le fait que la Ville accorde ce permis moins d’un mois avant le vote de la Métropole alors que le propriétaire ne dispose pas de la surface voulue et que le nouveau PLUi ne permet plus que des constructions R +2 .

D’autre part, nous n’avons pas d’information sur le devenir du bureau de poste de Château Gombert. Nous allons tout faire pour contrecarrer ce projet et conserver une entité de la Poste dans notre village.

En l’état actuel du dossier, le promoteur ne disposant pas de la surface de terrain nécessaire à la construction de son projet, il ne peut commencer les travaux.

La mobilisation du plus grand nombre sera nécessaire pour défendre le bureau de POSTE et éviter sa disparition comme dans le quartier des Olives.

A suivre……..

UNE VICTOIRE A L’ACTIF DU CIQ DE CHÂTEAU-GOMBERT

Alerté par des élus Gombertois, le CIQ a pu prendre connaissance d’ un rapport devant être présenté au prochain conseil municipal du 25/11/19 permettant un échange de terrain entre la ville et un promoteur afin de permettre la réalisation d’un projet immobilier de 38 logements en lieu et place de la Poste de Château-Gombert.

Ce projet de type R +3 est en contradiction avec le prochain PLUi devant être voté en décembre 2019 par la Métropole. En effet la zone de Château Gombert ne pourra plus avoir de construction supérieure à R + 2. De plus l’avenir du bureau de poste risque d’être compromis par cette réalisation.

Un courrier a été immédiatement adressé au Maire de Marseille  exposant les craintes sur le devenir de notre secteur.

Nous venons d’avoir confirmation que ce rapport a été  retiré de l’ordre du jour du conseil municipal.

Merci à tous les Gombertois qui ont permis cette victoire. Peut être un début de prise en compte de nos difficultés

rapport 254

Courrier JC GAUDIN Nov2019

UN MARCHE A CHÂTEAU-GOMBERT (il approche)

Madame, Monsieur

Comme nous vous l’indiquions lors de notre précédent article, le projet de marché de producteurs de Château-Gombert avance à grands pas…

Le Conseil municipal de la Ville de Marseille s’est prononcé favorablement sur sa création le lundi 16 septembre. Nous espérons maintenant que son ouverture pourra se faire très prochainement.

Vous y trouverez de façon permanente des producteurs locaux, bio ou en agriculture raisonnée, de fruits et légumes, de viande, d’œufs, de fromage, de miel, de coquillage et de pain.

D’autres produits, tels qu’épices, huile d’olive, spiruline, fleurs et plantes seront proposés occasionnellement.

Ce marché aura lieu les vendredis de 16 h à 19 h (horaire légèrement modifiable en fonction des saisons).

Nous vous tiendrons informés, dès que nous le serons, de la date d’ouverture du marché de producteurs de Château-Gombert.

A très bientôt.

Le CIQ de Château – Gombert

UN MARCHE A CHÂTEAU-GOMBERT? (suite)

Madame, Monsieur

Au printemps 2018, le CIQ de Château-Gombert a lancé une enquête sur la création d’un marché à Château-Gombert. Plus de 600 personnes ont répondu à cette enquête dont les résultats sont disponibles sur le site du CIQ.

A la large majorité, les réponses ont indiqué l’organisation d’un marché de producteurs sur la Place des Héros le dimanche matin.

Fort de ces résultats, l’équipe du CIQ a constitué un dossier et l’a présenté à Marie-Louise LOTA, adjointe au Maire de Marseille et déléguée aux emplacements publics. Madame LOTA nous a reçu et nous a orienté vers des associations de producteurs qui organisent déjà des marchés de ce type à Marseille en accord avec la Ville (Joliette, Carré Méry, Friche de la Belle de Mai, Cours Julien).

Ces échanges nous ont amenés à modifier le jour d’organisation du marché. En effet, le les producteurs ne sont pas disponible le dimanche matin.

Sur le modèle des autres marchés et en fonction des résultats de l’enquête, nous nous orientions vers un marché de producteurs le vendredi en fin d’après-midi (3ème choix des réponses à l’enquête).

Qu’est-ce qu’un marché de producteurs ?

Dans un marché de producteurs, tous les produits proposés sont réalisés dans le cadre d’un comportement écoresponsable visant au respect de la nature, des animaux et de la saisonnalité. Aussi, sont exclus, les productions (cultures et élevages) hors-sol y compris celle zéro-pâturage, les serres chauffées, les productions à base d’OGM et l’utilisation des hormones. Les produits doivent être issus de l’exploitation du producteur présent. Le producteur doit assurer la transparence sur les modes de cultures qu’il utilise et ses méthodes de travail. La vente doit être assurée par le producteur ou un membre de sa famille.

Le dossier est maintenant en attente de toutes les autorisations administratives délivrées par la Ville de Marseille.

Nous vous tiendrons informés de la suite que nous espérons prochaine, voire très prochaine.

Le Président du CIQ ou le CIQ de Château – Gombert